Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle

   Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle

Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle
Cadran argenté avec chiffre romains. Trotteuse des secondes à six
heures. Aiguilles or Dans sa boite restaurée en
acajou avec poignées de portage. Plaque portant le nom du
fabricant et le nº6250
Chronomètre du célèbre fabricant : Victor Kullberg The Indian and Italian Governments 105 Liverpool Rd. LONDON
2 jours complets solde intégral, chronomètre ressort de détente échappement, hélicoïdal spiral, la chaîne et inversé fusée. baignoire en laiton et les pièces ont le même numéro. Le chronomètre fonctionne bien. acier ressort hélicoïdal d'équilibre poli, pied sautoir avec de la pierre de blocage orné de, bol en laiton et cardan dans la boîte d'acajou à trois niveaux avec laiton quart de rond de bordure. Le chronomètre et belle boîte . Tailles de la boîte en bois 19cmx18cmx18cm
une pièce indispensable à une collection

Horloger suédois et savant, Victor Kullberg a marqué l'histoire de l'horlogerie en faisant progresser la recherche : il a permis d'améliorer les performances des chronomètres de marine en matière d'élasticité. Chef d'entreprise, il a aussi assuré la production de ses modèles.
Les chronomètres Victor Kullberg ont été produits jusqu'à la Seconde Guerre Mondiale
De la Suède à l'Angleterre

La carrière de Victor Kullberg démarre à 16 ans, lorsqu'il devient apprenti horloger chez Victor Soderberg. Il apprend ainsi les rudiments techniques auprès de l'un des premiers fabricants de chronomètres. Lorsque Victor Sodeberg, basé à Visby, décide de déménager à Stockholm, Victor Kullberg le rejoint et travaille à nouveau pour son compte. Puis, à l'automne 1849, il décide de partir pour Copenhague. Il est alors employé par un horloger renommé : Urban Jürgensen. Son dernier voyage est à destination de l'Angleterre. Victor Kullberg veut se perfectionner à Londres, capitale incontestée de la fabrication des chronomètres de marine. Une fois installé, il commence à développer ses propres pièces auxquelles s'ajoutent des montres de poche.
Corriger l'erreur secondaire


Kullberg parvient à déterminer et corriger ce qu'il appelle l'erreur secondaire. Le phénomène joue sur l'élasticité des chronomètres et entraîne des imprécisions. Victor Kullberg met en évidence l'influence des variations de température sur ces écarts de temps et s'attelle à trouver le moyen d'y remédier. On lui doit aussi d'avoir posé les fondements de la montre automatique en concevant la première montre de poche qui se remonte sans l'aide d'une clé. En 1862, ses travaux sont salués à l'Exposition universelle de Londres. Ses modèles obtiennent la deuxième place au concours annuel de chronomètres organisé par l'Observatoire royal de Greenwich. À sa mort en 1890, son entreprise est reprise par son neveu Pehr Wennerstrom. La production de chronomètres de marine signés Victor Kullberg s'achèvera durant la Seconde Guerre mondiale.

paypal
   Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle    Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250  fin 19 éme siècle Chronomètre de marine Victor Kullberg N°6250 fin 19 éme siècle